D’un Berdymoukhamedov à l’autre. Contexte et enjeux de la transition au Turkménistan – Briefings de l’Ifri, 8 mars 2022

Le 11 février 2022, Gourbangouly Berdymoukhamedov a annoncé son départ de la présidence de la République du Turkménistan.

  • Le 12 mars se tiendra à Achkhabad une élection présidentielle anticipée dont la victoire semble promise au fils du chef de l’État, Serdar Berdymoukhamedov.
  • Gourbangouly Berdymoukhamedov a néanmoins déclaré vouloir se maintenir à la direction du Sénat, préfigurant au sommet de l’État turkménistanais une dyarchie en apparence criante de ressemblance avec la double présidence assurée au Kazakhstan par Noursoultan Nazarbaïev et Kassym-Jomart Tokaïev, entre 2019 et 2022.
  • En tout état de cause, le pays le plus fermé d’Asie centrale – par ailleurs en proie à une crise protéiforme – va connaître son troisième président en l’espace de trente ans, dont il n’est pas acquis qu’il s’émancipe de son prédécesseur, sur la scène nationale comme hors de ses frontières.

De Michaël Leyvstone, chercheur au Centre Russie/NEI de l’Ifri.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s