Rencontre franco-Turkmène

Aujourd’hui 21 septembre a eu lieu la rencontre entre l’ambassadeur du Turkménistan en France M. Charyeva et M. Herve Morey, Sénateur, Président du groupe d’amitié France-Asie centrale au Sénat. Lors de la réunion, les parties ont discuté de diverses questions liées au développement et à l’approfondissement du dialogue interparlementaire entre notre pays et la France, ainsi que des questions relatives à la coopération bilatérale dans des domaines tels que le commerce la culture et l’éducation.

🇹🇲/🇫🇷 Rencontre du Président de France-Turkmenistan, Christian BOURDEILLE avec le nouvel ambassadeur du TURKMENISTAN en FRANCE, Son Excellence M.Maksat CHARIEV, le 23 Août 2022. L’association FRANCE-TURKMENISTAN souhaite la bienvenue à Son Excellence et lui présente ses meilleurs vœux de réussite dans le développement des relations entre la FRANCE et le TURKMENISTAN.

La Diplomatie Asiatique de l’Iran par Didier CHAUDET

Didier Chaudet est chercheur associé à l’IFEAC (Institut Français d’Études sur l’Asie Centrale) et consultant indépendant, basé en Chine. Il est spécialiste de l’Afghanistan et de l’Iran et plus spécifiquement sur la diplomatie de Téhéran vers l’Asie du Sud, l’Asie Centrale, et la Chine. Il est l’auteur de plus de 250 articles dont « Iran-Chine : la naissance d’une alliance? » paru dans le numéro 106 du magazine Diplomatie.  

Quelle réaction de la guerre en Ukraine ? Quelles sont les relations de l’Iran avec l’Afghanistan ? Le Pakistan ? L’Inde? La Chine ? Quel est le rapport avec l’Organisation de coopération de Shanghai ? Didier Chaudet répond aux questions au micro de la Boussole stratégique ! 

Pour écouter le podcast en ligne :

● Flash info Turkménistan – juillet 2022

▪ Le 7 juillet, le Ministère turkmène de la culture, l’Institut Français du Turkménistan, la Mission archéologique franco-turkmène MAFTUR et le département des antiquités orientales du Musée du Louvre se sont réunis en ligne pour préparer une exposition de valorisation des fouilles d’Ulug- depe qui se tiendra en 2024 à Paris. Le Musée turkmène des Beaux-Arts a ouvert au cours du mois de juin à Achgabat une exposition permanente sur les objets mis à jour par la MAFTUR à Ulug-depe depuis maintenant 30 ans.

▶︎ Le saviez-vous? – Vexillologie: LE DRAPEAU NATIONAL DU TURKMÉNISTAN

Le drapeau national du Turkménistan, adopté le 24 janvier 2001, possède le dessin le plus élaboré de tous les drapeaux nationaux.

Les couleurs verte et rouge sont les couleurs historiques du peuple Turkmène. Sur fond vert, se trouve en haut du drapeau, à droite de la bande rouge, un croissant de lune montante blanc et cinq étoiles, symbole de l’Islam. Croissant et étoiles représentent la foi en un avenir radieux et le blanc la sérénité et la générosité. Notons que la plupart des drapeaux montrent toujours la face de la lune décroissante. Seul le drapeau du Turkménistan met en évidence la lune croissante. 

Les étoiles évoquent les cinq velayats (régions), Ahal, Balkan, Dashoguz, Lebap et Mary. Elles symbolisent aussi les cinq sens. Les branches de chaque étoile représentent les cinq états de la matière : solide, liquide, gazeux, cristal et plasmatique.

La bande verticale de long du guindant porte cinq grands guls des tapis turkmènes. Chaque gul est un médaillon symétrique, dans certains cas divisé en quartiers de couleurs inversées. Les cinq motifs de tapis représentent les cinq tribus majeures : du haut vers le bas, Teke (Tekke), Yomut (Yomud), Arsary (Ersary), Chowdur (Choudur) et Saryk (Saryq).Ils reflètent l’identité nationale du Turkménistan, à l’époque où les tapis faisaient partie de la vie traditionnelle pour couvrir le sol et les meubles, servaient de sacs, ou décoraient le harnais des chameaux et des chevaux.

Le 12 décembre 1995, le président du Turkménistan déclara une politique de neutralité, reconnue par un vote unanime de l’assemblée générale des Nations Unies, Pour immortaliser cette date, des rameaux d’olivier entrecroisés, semblables à ceux du drapeau de l’O.N.U., furent placés sous les guls. La nouvelle loi précisait que « le drapeau de l’Etat du Turkménistan est un symbole l’unité et de l’indépendance de la nation et de la neutralité de l’Etat ».

En face du musée national  se trouve le 4 ème plus haut mât de drapeau du monde d’une hauteur de 133 m. Le drapeau d’un poids de 420 Kg, de dimension 52.5 m x 35 m soit 1837 m²  fut élevé pour la première fois lors de l’anniversaire du Président du Turkménistan, le 29 juin 2008.

Le 19 février est le Jour de la fête du Drapeau national du Turkménistan

Par : Pascal FICHOT

La guerre en Ukraine vue d’Asie centrale

Briefings de l’Ifri, 13 juillet 2022

La guerre que la Russie livre à l’Ukraine impacte directement les républiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan), qui sont proches des deux belligérants. 

La posture de neutralité, commune à tous les pays centrasiatiques au début de l’invasion russe, a progressivement connu des infléchissements au Kazakhstan et en Ouzbékistan (favorables à l’intégrité territoriale de l’Ukraine), mais aussi au Kirghizstan (qui reconnaît à l’Ukraine le droit de mener une politique étrangère indépendante). 

L’action de la Russie en Ukraine ternit l’image de Moscou en Asie centrale et fournit de ce fait l’opportunité aux puissances extérieures présentes dans cette région (Chine, Turquie, Iran, Inde, Union européenne) d’y renforcer leur influence. 

Comment ces États se positionnent-ils par rapport à la guerre en Ukraine ? Vers qui se tournent-ils pour s’émanciper de Moscou ? 

Par Michaël Levystone 

Brève économique n˚272

Agriculture : hausse sensible des importations de farine. Pour pallier la baisse de la production nationale de blé entre 2021 et 2022, le Turkménistan a importé 18 600t de farine de blé kazakhe ces deux dernières années, soit le triple de 2020 – 2021. Pour mémoire, le Turkménistan est le 3ème acheteur de blé kazakh ( 14 000t en 2020) et serait une plateforme de réexportation vers l’Afghanistan.

Industrie : Programme de soutien des Nations Unies à la numérisation. Un protocole à été signé entre le PNUD et l’agence de communication Tukmenaragatnashyk pour soutenir la numérisation du secteur bancaire, des douanes et de l’administration. Les principales industries (hydrocarbures, textile, chimie, construction) pourraient également être concernées.

Source : Service économique régional d’Ankara

D’un Berdymoukhamedov à l’autre. Contexte et enjeux de la transition au Turkménistan – Briefings de l’Ifri, 8 mars 2022

Le 11 février 2022, Gourbangouly Berdymoukhamedov a annoncé son départ de la présidence de la République du Turkménistan.

  • Le 12 mars se tiendra à Achkhabad une élection présidentielle anticipée dont la victoire semble promise au fils du chef de l’État, Serdar Berdymoukhamedov.
  • Gourbangouly Berdymoukhamedov a néanmoins déclaré vouloir se maintenir à la direction du Sénat, préfigurant au sommet de l’État turkménistanais une dyarchie en apparence criante de ressemblance avec la double présidence assurée au Kazakhstan par Noursoultan Nazarbaïev et Kassym-Jomart Tokaïev, entre 2019 et 2022.
  • En tout état de cause, le pays le plus fermé d’Asie centrale – par ailleurs en proie à une crise protéiforme – va connaître son troisième président en l’espace de trente ans, dont il n’est pas acquis qu’il s’émancipe de son prédécesseur, sur la scène nationale comme hors de ses frontières.

De Michaël Leyvstone, chercheur au Centre Russie/NEI de l’Ifri.